J'ai tout mangé le chocolat

Publié le par ptite Bestiole

 

EDIT du 16 Avril: Apparement, chez Jooks, ils ont des couilles aussi grosses que des  cacahuètes, plus aucune trace du torchon sur leur site, ni sur la fanpage facebook

Bah alors Jooks, on assume pas?

 

 

Je me baladais gaiement sur l’internet mondial quand, au détour d’un clic, je suis tombée sur un article assez puant par les expressions qui s’y sont glissées, mais, je dois l’avouer qui m’a donné un petit gout de déjà vu/vécu

 

L’article en question se nomme « Compliqué : ces grosses qui ont un beau visage ». Oui, savourons déjà le titre tous ensemble petit lecteur.


Ce tampon usagé je l’ai trouvé sur JOOKS, site qui est loin d’être réputé pour sa morale et sa délicatesse, on est d’accord. (Je vis dangereusement, je clique partout quand je surfe sur le web, même pas peur)

 

Le 1er point gênant, outre le manque total de style du mec qui a écrit ça, c’est les clichés qu’il développe du début à la fin de son article. Petit florilège :

 

-   « Les gens gros ne sont ni des parias, ni des gens à part. Ce sont juste des gens qui ont trop mangé »

-   «  Vous n’avez jamais manœuvré un engin pareil »

-   « Dans le plan initial, il était plutôt prévu de se balader avec un petit colis au bras qu’avec avec une baleine. »

-   « Certains, plus open-mind, doivent doucement rigoler en lisant ceci. Affamés sexuellement, ils ne s’arrêtent pas pour quelques kilos en trop, même plusieurs dizaines. Ils ont la dalle, alors ils s’en branlent. Ce sont eux qui ont raison. Mais ce sont eux aussi qui baisent des moches, ou des vieilles. »


-  « Et franchement, on conseille d’y aller. Par humanisme et compassion pour cette fille déjà. »

-    « Il y a de fortes chances qu’elle compense ce mauvais corps par une activité charnelle décuplée »

Donc si je résume, tous les grosses sont des puits a bouffe sans fin, se balader avec une grosse au bras, c’est la hchouma et  y’a que les morts de faim qui nous sautent, et pour finir,  on est des nymphos car on baise tellement peu souvent que quand ça arrive, on donne tous ce qu’on a.

 

La petite pute qui a écrit ça n’a surement jamais de près ou de loin eu le bonheur de tremper sa ridicule petite queue aussi souvent qu’il l’aurai voulu.


Cet article est vomitif, non pas parce qu’il dénonce, mais par la façon de le faire.


En faisant des grosses une sous-catégorie de femmes bonnes qu’à ouvrir la bouche et les cuisses et qui devraient s’estimer heureuses qu’au moins on leur accorde un minimum d’attention.


Sombre connard.


Alors oui, dans ce texte, y’a une part de vérité. 


Pour l’avoir vécu, certains de vous messieurs êtes tellement bien conditionnés par les culs parfait que les médias vous envoient à la gueule qu’il est inconcevable pour vous de vous approcher de la baleine assise au bar avec les énormes seins

(énormes seins que vous allez mater une bonne partie de la soirée, après tout, une grosse , c’est comme une crevette, si la tête est bonne et les nichons idem, vous n’aurez pas perdu votre soirée)


Je peux même pas compter le nombre de fois où on m’a dit « t’es mimi, mais c’est dommage que tu sois si grosse »

Oui, parce que le fait d’être grosse, fait de moi pour certains et en tout cas pour l’auteur de cet article,  une lépreuse qu’aucun homme sensé n’approcherai de trop près.

 

A ces mecs, j’ai répondu bien souvent dans le même genre « t’es pas mal aussi, dommage que tu sois si con »

 

On ne peut pas plaire à tout le monde.

Je suis justement contente de pas plaire à ce genre de mec qui viendra se taper de la grosse, faute de se mettre mieux sous la dent ou parce qu’il n’a pas réussi à pécho le petit cul qu’il avait en ligne de mire.


Je suis contente de me dire que pour certains hommes, le sexe, c’est une question d’envie, de peau, d’odeur, de phéromones qui vont leur donné envie de nous prendre comme des dingues contre un mur et pas que le fait que mes fesses tiennent dans leur mains.


Je suis contente de me dire que mon  corps n’est pas une barrière à mon épanouissement sexuel et qu’être un boudin ne m’a jamais empêchée ni de séduire, ni de vivre des nuits de folies intenses, et pas qu’avec des fat admirer, bien  au contraire !

 

Je suis par contre désespérément choquée que ce genre de torchon d’article soit publié, que le petit con qui ai pondu ça n’ait pas pensé une seconde aux dommages collatéraux et à la jeune fille en surpoids de 16 ans qui tombera sur sa merde.

 

Ni à toutes les femmes  qu’il a blessé en décidant de publier son texte.


C’est un manque total de respect.


Et le respect, c’est comme le  reste ça s’apprend petit batard, toi t’as du passer plus de temps à te tripoter sur youporn qu’à écouter tes profs !


J’ai de la peine pour toi, vraiment.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article