Il faut bien commencer par quelque chose

Publié le par ptite Bestiole

J’ai lamentablement échoué à la traditionnelle cérémonie des vœux cette année !

Damned ! Et on est déjà le 1er Février...


Petit lecteur, m’en veux pas hein, tu sais que la constance ce n’est pas mon fort (y’a qu'a voir les changements de polices sur mes articles, les dates auxquelles je poste un hypothétique article ou mon orthographe plus que personnel)

 

Bref, je te prépare du lourd pour la suite (je suis la reine du teasing loose, c’est pas nouveau) ; et pour reprendre en douceur, 2/3 petites choses qui m’ont bien fait kiffer ces deux derniers mois :

 

- Le bar Le Coude à Coude : les tauliers Baptiste et David en plus d’êtres canons, sont adorables et leur bar l’est tout autant; spacieux,  chaleureux, avec des bouquins à dispo, le wifi gratuit et de la chouette musique.

 

 

http://www.lebonbon.fr/bons-plans/wp-content/uploads/2011/12/Le-Coude-%C3%A0-Coude-Paris-18-Le-Bonbon.jpeg

 

crédit photo@lebonbon


 Couscous gratuit le mercredi soir, plaid à disposition pour réchauffer ton body quand tu fumes sur la terrasse, brunchs tous les week ends,  Apéros Moléculaires, concerts, anniversaires, bref tu l’auras compris petit lecteur, c’est THE new place to Be dans le 18ème.Pour suivre l’actualité du Coude à Coude, c’est par

Pour en rajouter une couche, ils ne cuisinent que du produit frais, à des prix ridiculement bas (le burger est à tomber !) font des cocktails assez déments et leurs frites faites maisons sont à se taper la tête contre les murs.

Je te conseille vivement d’aller y faire un tour lecteur, tu m’en diras des nouvelles !


Note pour les copines qui passent par-là : le lundi soir, y’a un gentil dj qui en plus d’être pas dégueu,  te passe du Marvin/MJ/Stevie et toute la black music qui va bien pour  te réchauffer l’âme.


Le Coude à Coude-17 Rue Custine-75018 Paris / Métro Château Rouge ou Jules Joffrin

 

- Lors d’une soirée de grande solitude, à l’époque ou Mégaupload était encore mon meilleur compagnon, j’ai vu le film « Ça commence par la Fin » de Michael Cohen, tiré de son roman paru en 2007.

 

http://www.luxsure.fr/wp-content/uploads/2010/05/Ca-commence-par-la-fin-316591.jpg


Michael Cohen avant d’être réalisateur était la moitié de Mlle Emmanuelle Béart qu’il fait jouer dans le film précité plus haut.

Le pitch : Une femme, un Homme, l’été à Paris, la passion, une rupture, des retrouvailles, une histoire d’amour de deux êtres un peu cinglé dans le désordre.


Bon, ce n’est pas inoubliable, loin de là.  Michael Cohen n’est pas acteur, et ça se voit, la Béart à l’air de préférer être ailleurs. Peu de personnages secondaires, c’est filmé limite comme un huis clos et c’est parfois un peu brouillon.


Oui mais voilà, en ce qui me concerne, j’ai trouvé ça bien écrit. Tendre. Remuant. Bouleversant.

On y croit à leur histoire d’amour, même si Béart, en handicapée du couple n’est pas totalement convaincante.

Leur amour est déraisonnable, fort, malsain, vicieux et c’est ce qui rend l’histoire savoureuse.

Le film n’a pas eu un grand succès à sa sortie et même si je l’ai aimé  (normal, dans le dedans  de moi-même, je suis une vraie fille à paillettes) je continue à m’interroger : Est-ce un chef d’œuvre en devenir ou le pire cadeau que Michael Cohen pouvait faire à sa femme ?

Ces deux-là s'aiment, ça se voit, tellement que l'actrice principale en devient mauvaise, dénuée de toute émotion, se caricaturant elle-même à chaque prise de tête, de bec, réconciliation et scène de sexe. Elle est très belle  cependant la scène d'amour torride, c'est vrai, mais bon, je suis curieuse d’avoir d’autres avis….

Alors si toi lecteur qui passe par là, tu l’as vu, hésite pas, envoie moi une petite bafouille pour me dire ce que tu en as pensé.

 

Pour finir, moi et mes copines avons formés il y a quelques mois le « BITCH » Crew.

Ce qui est parti d’une vaste blague au départ pour légitimer notre consommation d’alcool (à savoir : on se posait en ligne sur le trottoir devant notre bar/point de ralliement et on bitchait sur le look des touristes à Montmartre)  est en train de se transformer en vraie belle histoire d’amitié.

Imagines toi 6 nanas (on est 9 à la base, mais il y’a des membres honoraires) avec une bonne descente, perchées sur des talons et quasiment toutes en minijupe, consciencieusement bourrées qui se racontent  les pires gossips du monde, dansent, chantent et font des blagues d’ados (attacher les mains de l’une d’entre nous avec sa ceinture pour la torturer, jouer à « je te tiens, tu me tiens par le bout de seins...etc )  devant les yeux médusés des clients présent dans les bars ou on fait la fête.

On a tellement fait de bruit pour lundi soir que les voisins se sont plaint .


Bref tout ça pour dire que outre le fait que je crois qu’on tient un concept de dingue (je vous explique tout ça très bientôt les filles , j’ai une idée de malade)  j’ai des copines merveilleuses, drôles, canons, tendres , attentionnées et toutes plus jeunes que moi les putes !!!!!

 

Je reviens très vite avec un vrai article c’est promis, et  j’arrête de te raconter ma vie petit lecteur

Commenter cet article