Guess who's coming to dinner?

Publié le par ptite Bestiole

Plus d’un an que je n’ai pas écrit ici.


Des textes, j’en ai eu des milliers en tête. Ils sont tous enregistrés, sur mon ordinateur.

Corrigés, relus, classés dans  des dossiers attendant que leur tour arrive.


L’année 2012 qui s’est écoulée  a sans doute été la plus belle de ma vie.

2 déménagements, 3  voyages, des nouvelles personnes qui se font une place, d’autres qui partent car trop néfastes, des projets,  des concerts, des retrouvailles, beaucoup de livres, de discussions échangées, d’envies, des surprises, et donc fatalement, peu de temps.

On dit que quand tout va bien, l’inspiration ne vient pas, l’écriture est moins aisée.

J’en suis totalement persuadée.

Tout allait trop bien.


Je commence 2013 (bon, on est déjà en Avril, mais c’est pas comme si j’étais la constance personnifiée non plus hein) avec un peu plus de courage et de sagesse.

 

Une nouvelle que j’ai appris il y’a deux mois me fait très peur. En bon petit soldat que je suis, j’avance, je m’accroche aux branches, je cours.

 

Alors pardonne moi d’avance, petit lecteur, si dans les mois à venir, je ne suis pas drôle, enjouée ou en mode bisounours.

Je ferais des efforts, c’est promis, mais t’attends pas non plus tous les jours à la fête du slip.

 

En attendant, pour mon retour, une petite pépite musicale, écoutée en boucle l’été dernier avec ma petite tortue, dans le bar ou nous avons passé nos vacances.

(Dis comme ça, je laisse à penser qu’on est deux alcooliques  feignantes au point de ne pas avoir changé de spot de toutes les vacances. C’est pas non plus complètement faux.)

 

A très vite, c’est promis mes petits pandas à la crème.

 

 

 


 

 

 

Commenter cet article